www.mairie-lelamentin.com > Une nutrition de qualité : une priorité pour la restauration municipale

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

Une nutrition de qualité : une priorité pour la restauration municipale

Cette démarche fait partie des priorités de la Caisse des Ecoles (CDE), des crèches et de la maison de retraite Henri Bourgeois dans les repas distribués aux petits lamentinois et aux aînés. Elle sera validée ce lundi 5 mars à 9h dans la salle du Conseil Municipal de l'hôtel de ville par la présentation et la signature de la charte nationale qualité Agores.

Avec la signature de cette charte qualité, c'est une nouvelle étape qui sera franchie par ces structures. Il s'agit donc pour la Ville du Lamentin dans ce partenariat de dépasser la problématique nutritive de la restauration collective. Ce qui permet de donner du lien et de la cohérence à cette action politique nutritionnelle et de la qualité au plus grand nombre des usagers que sont les enfants et les personnes âgées.
Pour cela, la Ville du Lamentin et la Caisse des Ecoles se sont appuyés sur l'expertise nationale d'Agores qui est l'association nationale des directeurs de la restauration collective, anciennement ANDRM (Association Nationale des Directeurs de la Restauration Municipale).
Dès sa création en 1986, Agores est une association regroupant les professionnels de la restauration territoriale, pour rendre le meilleur service public au meilleur coût. L'association s'est fixée pour ambition de proposer une restauration territoriale moderne, citoyenne et de qualité au plus grand nombre. Un objectif qui est né d'une double volonté pour sortir les gestionnaires de la restauration territoriale (commune, département, région, établissements publics de coopération intercommunale, caisses des écoles sur le territoire national et dans l'outre-mer) de leur isolement et défendre l'image de la restauration collective publique. Cette dernière a été mise à mal par l'arrivée de nombreuses sociétés de restauration privées, privilégiant la rentabilité à la qualité.

Une charte bâtie sur 3 piliers fondamentaux

Selon une approche globale au service des publics de la restauration territoriale, cette charte s'appuie sur 3 piliers fondamentaux. Le premier est une cuisine propre au pays et à l'écoute des besoins multiples et réels de chaque collectivité. Viennent ensuite un restaurant lieu d'accueil, cadre de vie éducatif et convivial, respectant les normes en vigueur et enfin une gestion rigoureuse par les professionnels engagés au service de la collectivité, à savoir la Caisse des Ecoles, la maison de retraite Henri Bourgeois et les crèches.
Pour faire face, la Caisse des Ecoles s'est donné les moyens nécessaires avec des installations aux normes dans le cadre de la nouvelle réglementation sanitaire et des locaux aménagés pour un meilleur accueil et encadrement des enfants, le tout en appliquant les engagements de la norme NF et les indicateurs de performance. Tout ceci est bien sûr possible en respectant la philosophie, notamment en matière de développement durable, d'économie et de rapprochement avec l'agriculture locale.
La convention qui sera finalisée ce lundi 5 mars à l'hôtel de ville dans la salle du conseil municipal sera paraphée par le Maire du Lamentin, Pierre Samot, et, Christophe Hébert, président de l'Agores en présence de membres du conseil d'administration de l'Agores et des différents partenaires de l'opération.
A noter que suite à cette signature, les différents modules de la charte seront présentés et place sera faire à la réflexion avec des interventions de partenaires des points en relation avec la restauration collective.
Pleins feux sur la Caisse des Ecoles

Créées par une loi du 10 avril 1867 et rendues obligatoires par celle du 28 mars 1882, les Caisses des Ecoles avaient pour but initial de favoriser la fréquentation de l'école publique.
La Caisse des Ecoles du Lamentin a été créée par une délibération du Conseil Municipal réuni en session extraordinaire le 31 octobre 1938. Sa mission est d'assurer l'encadrement et le bien-être des enfants dans leurs établissements scolaires (maternelles, primaires, élémentaires) et les centres de loisirs avec et sans hébergement. La Caisse des Ecoles est un établissement public communal. Le Maire est président de la Caisse des Ecoles, mais délègue à un de ses adjoints la présidence. C'est le Président Délégué. Cette fonction est actuellement assurée par Justin Lérigab, 6ème adjoint au Maire et délégué aux affaires scolaires. La Caisse des Ecoles du Lamentin est un établissement public local autonome régit par un Comité d'Administration composé entre autres d'élus, de représentant de l'Education Nationale et d'autres membres. L'effectif de la Caisse des Ecoles du Lamentin est de 270 agents (administration, production, livraison, animation, agents spécialisés des écoles maternelles).

Les actions d'Agores

L'association a pour buts de permettre de mettre en commun les points de vue sur leur activité de ses membres, de traiter du développement de leur profession, de promouvoir une restauration collective publique de qualité, moderne et citoyenne, de faciliter et de développer l'information et la formation de ses membres, de faire reconnaître à la restauration collective son statut de Service Public, de faire évoluer le statut des personnels favorisant un recrutement de qualité, d'afficher une démarche forte d'éducation à la santé, et enfin d'être un outil au service des élus et des professionnels, gestionnaires, techniciens de la restauration collective publique.

Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009