www.mairie-lelamentin.com > Réponse de Pierre Samot, Maire du Lamentin, à M. Daniel Marie-Sainte

Entrez un mot-clé
Rechercher

Vos demandes d'actes d'état civi

Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

Service public
 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

Réponse de Pierre Samot, Maire du Lamentin, à M. Daniel Marie-Sainte

Suite à l’interpellation publique de M. Daniel Marie-Sainte sur la Sémavil, voici la réponse de Pierre Samot, Maire du Lamentin et président de la Semavil.
 
 
Le Chef de file du rassemblement populaire Lamentinois, leader de l’opposition au Conseil Régional de la Martinique, patriote, n’a de cesse depuis un certain temps d’attaquer une entreprise martiniquaise née de la volonté des collectivités locales avec le secteur privé de faire de l’économie mixte. Il considère apparemment que cette entreprise martiniquaise n’est pas légitime dans le domaine de l’hôtellerie et qu’elle ne doit pas, non plus, être un outil qui permette de faire jouer la solidarité martiniquaise car, pour ce patriote zélé, l’argent « des contribuables Lamentinois »
ne doit pas servir à payer le salaire de travailleurs et de familles du Diamant et des Trois-Ilets.
 
Il considère que dénoncer les difficultés d’une entreprise martiniquaise telle que la Semavil est gratifiant pour la politique de ce pays. Il considère que l’hôtellerie est un domaine réservé à certains intérêts privés et que les exemples de réussite de l’économie mixte en Guadeloupe, à la Barbade et à Sainte-Lucie ne sont pas à suivre pour l’entreprise martiniquaise. Il est même de ceux qui préfèrent voir prospérer les SEM de la Guadeloupe comme la SEMSAMAR sur le sol Martiniquais.
 
Sinon, comment comprendre que le chef de l’opposition de la région Martinique, patriote, soit silencieux sur ces entreprises :
·        qui vendent la moitié de leurs chambres d’hôtels alors qu’elles reçoivent des subventions de la Région Martinique, ce n’est pas le cas de la Semavil
·        qui licencient massivement pour transformer les hôtels en résidence de tourisme, ce n’est pas le cas de la Semavil
·        qui perçoivent entre 1million d’euros et 1,5 millions d’euros d’aide exceptionnelle parce qu’elles sont en difficultés, ce n’est pas le cas de la Semavil,

Les Lamentinois n’ont pas entendu le leader de l’opposition réclamer 1,5 millions d’euros pour aider la Semavil ou pour payer « les cotisations sociales et fiscales des hôtels de la Semavil ».
 
Les Lamentinois ne l’ont pas entendu non plus aux côtés du député Alfred Marie-Jeanne, cet autre patriote que nous remercions et saluons avec respect, intercéder auprès du Ministre des DOM pour défendre les hôteliers martiniquais et demander un moratoire sur le paiement des cotisations sociales et fiscales de l’ensemble de la profession de l‘hôtellerie qui est sinistrée.
 
Il est temps, Monsieur Daniel Marie-Sainte, de demander des explications à tous les responsables de ce pays sur la situation que nous avons laissée, et ce qu’il nous faudra faire pour redresser notre économie et notre dialogue social. Ce n’est certainement pas encore dans ce spectacle du « Nèg kont Nèg » que nous sommes en train de donner, ni dans la délation permanente frisant la collaboration, ni dans la destruction de l’entreprise martiniquaise Semavil et ses filiales hôtelières à des fins personnelles ou partisanes au mépris des salariés, que nous allons travailler à la construction de références entrepreneuriales pour notre  jeunesse, que nous allons travailler à l’essentiel et au renouvellement de nos outils de travail.
 
Nous, Lamentinois, attendons votre projet pour le Lamentin pour avoir un vrai débat de société, un vrai débat sur notre développement, un vrai débat sur le partenariat public privé. Espérons qu’il ne s’agisse pas seulement pour vous de défendre des nantis qui en profiteraient pour ne pas payer leur loyer et viendraient se mettre opportunément sous la protection patriote ne faisant que dégrader son image…
 
Nous, Lamentinois, nous vous remercions d’avoir voté en son temps, au conseil d’administration de la Semavil dont vous avez fait partie pendant cinq ans, l’intervention de notre entreprise martiniquaise dans l’hôtellerie.
 
Nous vous appelons à nous rejoindre pour mener le combat de la restructuration de notre industrie touristique pour qu’elle continue de donner du travail aux entreprises du BTP pour la rénovation des hôtels, à nos agriculteurs, à nos artisans et à notre jeunesse.
 
Nous vous appelons à nous rejoindre pour mener le combat de la solidarité martiniquaise pour sortir de la crise de notre économie, de la crise du BTP, de la crise des financements publics, de la crise du financement de notre système de santé.
 
Nous vous appelons à dépasser la haine et les intérêts politiciens pour aider à redresser notre pays dans ces temps difficiles.
Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009