www.mairie-lelamentin.com > Participation de la Ville à l’année de la France au Brésil

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

« Mode créole » : quand nos stylistes valorisent à Salvador de Bahia la création martiniquaise...

Avec le projet « mode créole » porté par la Ville du Lamentin dans le cadre l'année de la France au Brésil, trois stylites Sylviane Gody, Béatrice Jacques et Evelyne René-Corail ont présenté leurs créations lors d'un défilé à Salvador de Bahia. Un défilé commun avec trois autres stylistes brésiliens...

2005 a été l'année du Brésil en France. 2009 a été proclamée année de la France au Brésil. La Ville du Lamentin a souhaité participer à cet évènement international, programmé du 21 avril au 15 novembre. Cette programmation franco-brésilienne avait pour objectif de permettre l'émergence de relations pérennes entre les peuples français et brésiliens.
Sur 1 400 projets présentés, 700 ont été retenus et labellisés par le comité de sélection franco-brésilien. Parmi eux, le projet du Lamentin « Mode Créole : Identités et Tradition » labellisé par Cultures France, opérateur en charge de l'organisation de l'année de la France au Brésil.
L'objectif principal de ce projet bilatéral est double, à savoir l'échange de savoir-faire entre professionnels de la mode de la Martinique et du Brésil, mais aussi l'identification de pistes de coopération futures entre la Ville du Lamentin et la Ville de Salvador de Bahia.

L'avis des stylistes

Sylviane Gody
« Cet échange a été très enrichissant. Très enrichissant de faire un défilé, d'emmener la mode créole à Salvador de Bahia, là où il y a une population noire... J'ai trouvé cette démarche très bien. J'espère en retour que les créateurs du Brésil vont venir en Martinique poursuivent cet échange avec nous. Je pense qu'il faut une suite, que ce ne soit pas un coup comme ça. »

 

 

 

Béatrice Jacques
« C'est que je retiens tout d'abord, c'est la réaction des brésiliens qui ont bien apprécié le défilé. Nous, les stylistes martiniquaises, sommes très contentes de notre prestation. Ce serait intéressant et poursuivre l'échange entre nos deux pays, de pouvoir aussi utiliser leurs matières premières. On sent bien qu'ils sont intéressés par notre travail. Donc, il serait bon de voir ce qu'on peut proposer et ce qu'ils peuvent, eux, nous proposer. Et que ce soit des matières, des techniques pour faire de belles choses et aussi intégrer leur façon de travailler à la notre. »

 

 

Evelyne René-Corail
« C'était positif... J'ai pu me situer par rapport à d'autres, par rapport à des stylistes brésiliens. En échangeant avec eux, on pourra leur apporter notre créativité et eux, en retour, ils peuvent nous faire part de leur méthode de travail que nous avons trouvé géniale. Du côté de l'organisation du défilé, c'était vraiment professionnel. Franchement, c'était génial... On avait le nombre de mannequins qu'il fallait. Chose qui n'est pas forcément possible chez nous parce que ça coûte trop cher. C'est un échange à poursuivre, qui peut leur être profitable et à nous aussi. Ce qu'on n'a pas chez nous, on prendra chez eux et vice-versa... »

Un défilé de mode franco-brésilien


Après une première étape en avril dernier, trois stylistes, dont le travail a été plus d'une fois reconnu en Martinique, sont parties du 10 au 17 novembre dernier avec une délégation de la Ville du Lamentin afin de présenter au cours d'un défilé franco-brésilien leurs créations aux côtés de trois stylistes brésiliens.

Il s'agit de Sylviane Gody, Béatrice Jacques et Evelyne René-Corail pour la Martinique, et, de Valéria Kaveski, 220 Voltz et Luciana Galeao. Un défilé en plein air qui a eu pour cadre la place municipale Tomé de Souza. Cette présentation était placée sous le signe de l'échange mettant sur la même ligne les créations de la mode martiniquaise et la mode brésilienne.

Pleins feux sur Salvador de Bahia

Surnommée « capitale de la joie » ou « Rome noire », Salvador est la capitale de l'État de Bahia située sur une péninsule au bord de l'océan Atlantique au nord-est du pays au bord de la baie du même nom. La ville comptabilise 2 998 056 habitants (plus de 3 200 000 pour l'agglomération). Sa dénomination exacte est « São Salvador da Bahia de Todos os Santos », à traduire « Saint Sauveur de la Baie de Tous les Saints ».

A noter que Salvador de Bahia a été la première capitale du Brésil de 1548 à 1763 et un point de convergence des cultures européennes, africaines et amérindiennes. Ville d'art et d'histoire, dans les années 1990, le très populaire quartier historique du Pelourinho (« petit pilori » car c'est là que les esclaves étaient punis) est nettoyé et restauré. Il est inscrit par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'Humanité. Le musicien Gilberto Gil y est né, et c'est là que se trouve la maison de Jorge Amado, le plus fameux des écrivains bahianais, chantre de Salvador.

Des rencontres officielles...

Les trois stylistes ont fait partie d'une délégation menée par Philippe Edmond-Mariette premier adjoint du Maire du Lamentin et Christina Joseph-Monrose, élue déléguée à la coopération. Des administrateurs et des techniciens de l'Office du Tourisme du Lamentin ont également fait partie de cette délégation afin d'assurer sur place une présentation de la ville lors des rendez-vous du programme officiel.

Un programme qui a été composé de temps forts officiels, parmi lesquels les rencontres avec Joao Henrique de Barradas Carneiro, Maire de Salvador de Bahia, afin de définir les différents axes de coopération possibles entre les deux villes, avec Pierre Sabaté, consul honoraire de France à Salvador ou encore avec Bruno Peyrefitte, directeur général de l'Alliance Française de Salvador.

A noter que la délégation a également pris part à d'autres événements liés à l'année de la France au Brésil comme le lancement du premier centre des musiques noires de Salvador de Bahia et le festival des musiques métisses réunissant des artistes africains et de la diaspora brésilienne. Après cette étape, il s'agit maintenant pour la Ville du Lamentin de pérenniser les contacts établis au cours de ce déplacement.



 

Tout en images  

Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009