www.mairie-lelamentin.com > « Objectif : 1 000 jeunes référents sécurité civile »

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

« Objectif : 1 000 jeunes référents sécurité civile »

Ce projet de collectivité, impulsé par Mme Judith Laborieux, élue en charge de la sécurité, et porté par le service Jeunesse Vie Associative, prévoit un plan pluriannuel de formation  de nombreux jeunes lamentinois pour constituer, au final, un vivier de secouristes bénévoles qui interviendront notamment lors des manifestations publiques et qui intégreront, à terme, le plan de sauvegarde communal. D’ores et déjà, 46 d’entre eux, âgés de 16 à 24 ans, ont été formés au PSC 1 (Premiers Secours de niveau 1), au PSE 1 (Premiers Secours en Equipe de niveau 1).
La sécurité est un sujet qui interpelle les jeunes lamentinois. Pour preuve, en novembre 2008, ils étaient déjà acteurs d’une action de prévention sur la sécurité routière, dont l’un des temps forts était une simulation de désincarcération grandeur nature, sur le parking du stade Georges Gratiant. Ainsi, répondant à l’appel du service Jeunesse Vie Associative, pas loin d’une cinquantaine de jeunes lamentinois s’investissant quotidiennement au sein des Juniors Associations ou dans le CCJL (Conseil Communal de la Jeunesse Lamentinoise) ont manifesté le désir de participer à cette formation en stage bloqué durant les vacances scolaires de Toussaint, du 25 au 30 octobre dernier, au centre d’hébergement Henri Bulver du Morne Rouge.

Enrichir la Ville en personnel de secours

La maîtrise des aspects à la fois théorique et technique de ces formations, ainsi que la forte demande des jeunes stagiaires conduit la municipalité à poursuivre cette action de formation : deux sessions sont prévues aux prochaines vacances de Noël (PSE2) et de Pâques 2010 (PSE1). Dans un futur proche, ces jeunes, rattachés au dispositif national de formation des citoyens acteurs de sécurité civile, pourront de façon bénévole, pallier aux difficultés actuelles rencontrées par les services de la Ville dans l'organisation de manifestations imposant la présence de personnel de premier secours. Ils représenteront, par ailleurs, un vivier conséquent de jeunes référents sécurité à inclure dans le plan communal de secours.

Ces aspects ne doivent cependant pas faire oublier l'apport en valeurs humaines de ce projet qui engage les jeunes dans une démarche volontaire de responsabilisation et de citoyenneté, tout en leur apprenant à vivre et à travailler en équipe. C'est tout le message qu'était venu leur transmettre le 1er Adjoint au Maire, Philippe Edmond-Mariette lors de sa visite, leur témoignant sa fierté de voir cette tranche de jeunesse se mettre au service des autres et les encourageant à poursuivre sur la voie du civisme.

Encadrés par des professionnels

Une dizaine de sapeurs pompiers volontaires et professionnels de l'Union Départementale ont été mobilisés pour dispenser ces formations. Si certains d'entre eux avaient quelque a priori sur l'investissement d'un public composé de jeunes, ils se sont vite rendus à l'évidence. Ils avaient affaire à des jeunes curieux et habités par l'envie d'apprendre, de bien faire et d'être utiles. L'ambiance était donc bon enfant mais studieuse, rendant ainsi l'apprentissage efficace.
Les différents étapes de prise en charge d'une victime auront donc été abordés et expérimentés avec différents cas concrets : obstruction des voies aériennes, hémorragies, inconscience, arrêt cardiaque, défibrillation automatisée externe, détresse vitale.

Mis en situation, chacun leur tour, voici un exemple de cas concret expérimenté par les jeunes au cours du stage : Il s'agit d'un accident sur la voie publique entre une voiture légère et un deux-roues encastré dans la voiture. Au total, cinq victimes : un arrêt cardio-respiratoire, 1 victime inconsciente, 2 hémorragies, 1 victime choquée. Un cas qui pour le moment tient de la fiction... Mais face à cette éventuelle réalité, tous ces jeunes formés sauront, dans le futur, avoir les gestes qui sauvent.

Son avis

 

 

Anthony Joly, 17 ans, membre de la Junior Association Morne Pavillon
« Je trouve cette formation intéressante, mais très technique. Le stage bloqué peut paraître contraignant, mais il faut reconnaître que la formule est efficace. Je le fais d'abord pour mon entourage, ma famille. Cela m'a permis de me rendre compte de l'importance des sauveteurs et de leur responsabilité. Ça rend plus fort de pouvoir sauver la vie quelqu'un. J'avais d'autres projets pour mes vacances, mais je ne regrette pas. Car, j'apprends beaucoup et cela m'a permis de rencontrer des jeunes d'autres juniors associations du Lamentin. »

Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009