www.mairie-lelamentin.com > « Nature à 2 Pas entre terre et mer » : l'aventure continue...

Entrez un mot-clé
Rechercher

Vos demandes d'actes d'état civi

Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

Service public
 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

« Nature à 2 Pas entre terre et mer » : l'aventure continue...

La municipalité et l'Association Solidarités Lamentinoises ont officiellement lancé le jeudi 11 octobre dernier au Morne Cabri la 3ème année de l'Atelier Chantier d'Insertion « Nature à 2 Pas entre Terre et Mer ».

Ils sont 20 lamentinois et lamentinoises âgés de 21 à 43 ans à avoir intégrer en juillet dernier l'Atelier Chantier d'Insertion (ACI) « Nature à 2 Pas entre Terre et Mer » sur le site du Morne Cabri. Impulsé par l'Association Solidarités Lamentinoises (ASL) et à l'initiative de la Ville de par son service Environnement et Cadre de Vie, ce chantier s'inscrit dans le cadre du Projet de Ville 2 et des grandes orientations de la municipalité sur la biodiversité, la protection de l'environnement, ainsi que l'insertion.

Ce projet a débuté le 5 juillet 2010 et a d'emblée été mis au service de l'autonomie, de la solidarité, de l'insertion et du développement durable, combinant ainsi les dimensions environnementales, économiques et sociales. Il prend en compte d'une part de l'acclimatation au travail de salariés en insertion, et d'autre part, la gestion de milieux naturels sur le territoire de la Ville du Lamentin. Cet ACI mobilise de nombreuses compétences et partenaires financiers (Fonds Social Européen (dans le cadre du PLIE CACEM), l'Etat, la Ville du Lamentin, le Conseil Général, le Conseil Régional, la CACEM, le GIP-DSU, la DRFE...).

Bilan positif des précédentes éditions

Pour sa troisième année d'existence, le lancement officiel a eu lieu jeudi 11 octobre dernier sur le lieu de travail des salariés, le parcours santé du Morne Cabri. « Nature à 2 Pas » accueille cette fois 20 salariés, dont 10 femmes en parcours d'insertion. L'ACI comprend deux pôles d'activités : un pôle entretien, préservation et valorisation des espaces naturels et un pôle animation et éducation à l'environnement. En préambule du lancement de ce jeudi, il est apparu au fil des interventions des différents intervenants que le bilan des précédentes éditions a été plus que positif. « Nature à 2 Pas » a suscité pour certains des vocations et pour d'autres a été un déclencheur pour se sortir d'une issue qui était auparavant inenvisageable.

« L'Association Solidarités Lamentinoises n'a connu jusqu'à maintenant aucun échec. Et il était hors de question que ce soit le cas cette fois. Avec ces bons résultats, cela augure de très bonnes choses pour l'avenir en ce qui concerne l'insertion » a précisé la présidente Claire Tunorfé.
D'un point de vue personnel, certains ont pu s'affirmer et prendre conscience de l'importance de l'impact que cette opération a pu jouer sur leur vie. Les trois salariés qui sont intervenus n'ont pas manqué de remercier l'ASL, ainsi que tous les partenaires à l'origine de ce chantier d'insertion. Des remerciements qui ont même pris la forme d'un slam déclamé par une des salariées. L'aventure se poursuit...
Elles et ils ont dit...

Gaétan Mabiala, salarié

« Ma formation a commencé il y a environ deux mois. Elle se passe très bien malgré des débuts difficiles à cause de nombreuses absences. Pour l'avenir, je souhaite acquérir davantage de connaissances afin de pouvoir ouvrir ma propre entreprise qui rassemblera tous les corps de métiers de l'environnement. Je souhaite que la Ville du Lamentin continue à œuvrer pour les jeunes. Même s'il y en a qui ne sont pas motivés, mais il y en a qui le sont et il faut les encadrer. »
Muriel Alcindor, salariée
« J'ai intégré l'opération le 23 juillet 2012. J'ai pu acquérir des connaissances sur la faune et la flore qui nous entourent. Par la suite, je souhaite occuper un poste dans le domaine de l'environnement et je souhaite que tout un chacun aime et préserve son environnement pour un avenir meilleur. »

Claire Tunorfé, présidente de l'ASL
« Ce lancement, c'est une très grande joie et une très grande satisfaction dans la mesure où les partenaires les plus importants étaient présents. Pour une première collaboration avec l'ONF (Office National des Fôrets), l'expérience a été très forte, non seulement sur le plan professionnel, mais également humain. L'implication des salariés auprès de l'ONF a été extraordinaire et pour l'organisme en lui-même, cela a été très enrichissant. Après la remise de diplôme du premier groupe qui a nourri toutes ses espérances, des salariés ont été embauchés. Désormais c'est un deuxième groupe qui repart pour une autre aventure et des formateurs ont déjà laissé entendre que 5 d'entre eux pourraient avoir un emploi à l'issue de l'opération. C'est dire quelle joie nous anime malgré quelques petites difficultés qui auraient pu entacher le bilan de l'opération. L'Association Solidarités Lamentinoises n'a connu jusqu'à maintenant aucun échec. Et il était hors de question que ce soit le cas cette fois. Avec ces bons résultats, cela augure de très bonnes choses pour l'avenir en ce qui concerne l'insertion.

Vincent Chéry, Directeur Régional de l'Office National des Fôrets Martinique
« Je suis le responsable de l'ensemble des équipes et de l'activité de l'ONF en Martinique avec deux volets principaux. L'un qui correspond à la gestion des forêts publiques et l'autre qui est celui où ils interviennent dans le cadre de prestataires pour répondre à des appels d'offre pour faire des travaux, des études et comme c'est le cas ici, des formations en association avec l'ASL. C'est un partenariat récent, mais intéressant. Même si Le Lamentin a peu d'espace forestier au sens classique du terme, de part sa mangrove et son site de Morne Cabri, nous sommes très heureux de participer à cette opération et à cet effort collectif qui permet de valoriser et de favoriser l'équipement du site. C'est une expérience d'autant plus enrichissante que les échanges ont été très fructueux, très riches humainement, voire émouvant comme on a pu le constater ce matin avec des parcours personnels atypiques. Ce qui permet en interne à l'ONF la transmission de leur savoir. C'est très motivant pour les troupes et donne beaucoup de sens. Il y a un vrai intérêt mutuel dans ce travail. C'est la première fois que l'ONF s'implique autant sur un programme de formation. »
Dorice Ursulet, Coordinatrice scientifique et technique de l'ACI
« Mon rôle est d'organiser le chantier dans son quotidien pour son fonctionnement et en même temps préparer toutes les perspectives et les projections d'action d'éducation à l'environnement et de recherche. Cette année a été très positive. La précédente l'a été aussi, mais la deuxième promotion a montré des individualités très spécifiques avec des jeunes filles absolument dynamiques, très créatives et qui ont soif de savoir. Ce qui facilite le travail avec les forestiers et les encadrants, d'autant plus que certaines ont déjà une technicité. Il y de nombreux objectifs, comme la sortie du jeu « Nature à 2 Pas » qui consiste en un trivial poursuite autour du site, et, à plus long terme, une extension sur le territoire martiniquais avec l'aide et la collaboration de tous les partenaires présents aujourd'hui à cette manifestation. Globalement, c'est une réussite qui permet d'envisager de belles perspectives pour les jeunes lamentinois. »
Jean-Claude Dolmen, Directeur de l'ASL
« Il s'agissait pour nous aujourd'hui de réunir l'ensemble de nos partenaires institutionnels, locaux et financiers pour lancer un signal fort. Ce n'est que par la mobilisation de l'ensemble des acteurs que nous pouvons mener à bien notre opération d'insertion. Ces acteurs sont présents au quotidien à nos côtés, mais nous tenions par le biais de cette manifestation à leur témoigner notre reconnaissance afin aussi de créer le lien physique entre eux et les salariés. Depuis deux ans, nous avons sorti une première promotion de jardinier d'espaces horticoles avec 80% de réussite. Aujourd'hui, il s'agit de poursuivre l'aventure en faisant en sorte que ceux qui ont reçu leur diplôme soient en situation de recrutement. Ce qui est en bonne voie pour l'instant ou alors de leur permettre de se perfectionner dans d'autres domaines et diversifier leurs activités. Cette promotion prend le relais pour mettre en valeur le potentiel de la biodiversité et de l'environnement qui n'est pas exploité et exploré. Notre volonté est que l'aventure de l'atelier chantier d'insertion de Morne Cabri soit vraiment une démarche exemplaire et de référence. Puisque le projet de développement de la baie de Génipa passe par un ancrage fort sur le site de Morne Cabri avec un déploiement en amont et en aval sur l'espace sud et l'espace centre de la Martinique. C 'est donc une opération qui offre des perspectives relativement sûres en terme d'emplois. D'où la nécessité de nos élus de s'invertir dans ce domaine pour que les perspectives éventuelles d'aujourd'hui soient réelles demain. »
Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009