www.mairie-lelamentin.com > « Les noms de famille de la population martiniquaise d’ascendance servile »

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

« Les noms de famille de la population martiniquaise d'ascendance servile »

La Médiathèque accueille le jeudi 13 septembre 2012 à 18h30 une rencontre littéraire autour de la présentation de l’ouvrage de Guillaume Durand,  « les noms de famille de la population martiniquaise d’ascendance servile ». Un ouvrage auquel est également joint un CD-ROM sur lequel se trouve les tableaux des noms classés par typologie.
 
Cet ouvrage « les noms de famille de la population martiniquaise d’ascendance servile », préfacé par le prix Goncourt Patrick Chamoiseau est la suite « des noms de famille d'origine africaine de la population martiniquaise d'ascendance servile ». C’est l’occasion d’en savoir plus sur l’origine et la signification des patronymes portés en Martinique par les affranchis avant 1848 et par les « nouveaux libres » après 1848.
Il est ici question des noms non africains des affranchis et surtout de ceux que l'on a appelés les « nouveaux libres », patronymes attribués en Martinique à la faveur de l'abolition de l'esclavage de 1848. Sont proposés ainsi, pour pratiquement plus de 15 700 noms, soit une explication étymologique ou linguistique, soit une définition, un commentaire ou une observation.
 
53 700 actes d’individualité, 26 000 actes d’affranchissement
 
Ce livre apporte également un éclairage sur la démographie des nouveaux libres (pyramides des âges, structure familiale, métiers,…), ainsi que sur celle des affranchis de la période 1833-1848. Il offre un panorama des textes juridiques relatifs à l’affranchissement et à la dation des noms de 1670 à 1858. Pour explication, la dation est le fait, pour un débiteur, de se libérer de sa dette en donnant à son créancier autre chose que ce qui était initialement prévu comme mode de paiement.
L’ouvrage aborde ensuite le contexte politique et évènementiel autour de ce moment particulier de l’histoire martiniquaise. A savoir l’accès à la citoyenneté de 73 000 personnes jusque-là considérés comme des biens meubles et non des êtres humains, citoyenneté matérialisée par l’attribution d’un patronyme.
Pour les besoins de l’ouvrage, 53 700 actes d’individualité, auxquels s’ajoutent 26 000 actes d’affranchissement, ont été consultés et autour de 25 000 noms répertoriés. Bien sûr, il a fallu numériser toutes ces informations. De plus, le lecteur trouvera dans le CD-ROM joint à l’ouvrage les tableaux des noms classés par typologie.
« Les noms de famille de la population martiniquaise d’ascendance servile », 324 pages à découvrir le jeudi 13 septembre 2012 à 18h30 à la Médiathèque du Lamentin, rue Hardy de Saint-Omer.
Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009