www.mairie-lelamentin.com > Les Métiers de la mode en question

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

Les Métiers de la mode en question

Pour la première manifestation de cette nouvelle édition des Lamantins de la Mode, des professionnels, acteurs économiques, institutionnels s’étaient donné rendez-vous dans le Hall de l’Hôtel de Ville le 22 octobre pour débattre sur le thème « Insularité, création et développement ».

Des métiers de l'Habillement qui représente 10 % des entreprises au Lamentin selon Alex TASTET, Responsable des Affaires Economiques à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat.
Près de deux heures d'échanges au cours desquelles chacun a pu prendre la mesure des difficultés que rencontrent les métiers de la filière Mode Habillement à se structurer pour faire face à un marché en crise : Petitesse du marché insulaire, difficultés d'approvisionnement, propriété intellectuelle des œuvres, travail dissimulé, manque de représentation auprès des institutions, manque de reconnaissance des artisans d'art, manque de formation, difficultés de financement des projets....toutes ces questions ont été soulevées et parfois âprement débattues, preuve que le sujet est riche et gagne à être approfondi. Colette Bellemain, Styliste, a appelé les gens du métier à collaborer et à se donner la main pour affronter les problèmes qui leur sont communs.
Le sociologue Serge Domi a jeté son œil de sociologue sur ces problématiques, prenant le parti d'une stratégie conquérante de ce secteur qui a le potentiel pour devenir un secteur majeur de notre économie.

De nombreuses pistes ont été lancées, comme celle de mettre en place une coopérative, émanation d'un syndicat interprofessionnel, permettant l'approvisionnement en matières premières. Jean-Christophe Avenel, Conseiller des professionnels au Crédit Agricole a quant à lui présenté les possibilités de financement et les garanties offertes par les banques aux porteurs de projets de cette filière.
Pour M. Tastet les clés du développement de cette filière résident dans l'innovation en terme de matière première et de stratégie d'entreprise, d'adaptation aux nouveaux besoins

Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009