www.mairie-lelamentin.com > Le microcrédit à la portée des lamentinois

Entrez un mot-clé
Rechercher

Vos demandes d'actes d'état civi

Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

Service public
 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

Le microcrédit à la portée des lamentinois

Le Maire Pierre Samot, également Président du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) et Richard Curnier, Directeur Régional Antilles-Guyane de la Caisse des Dépôts, et, le Crédit Mutuel du Lamentin ont paraphé mercredi 3 octobre dans la salle du bureau municipal la convention pour la mise en place d'un dispositif de microcrédit personnel à l'attention des lamentinois. Une démarche qui ne concerne uniquement les bénéficiaires des minima sociaux, mais également bon nombre de salariés qui doivent conjuguer chaque jour pour faire face aux charges courantes.

Prévenir le surendettement des familles

Pour accompagner les habitants du Lamentin, dans la concrétisation de leur projet personnel, le CCAS a mis en place un dispositif de développement du microcrédit personnel. C'est un prêt destiné aux particuliers qui souhaitent réaliser un projet personnel et qui n'ont pas accès au crédit classique. C'est ainsi que ce mercredi 3 octobre 2012, Richard Curnier, directeur régional Antilles-Guyane de la Caisse des Dépôts et Pierre Samot, président du Centre Communal d'Action Sociale du Lamentin, ont signé une convention pour la mise en place de ce dispositif.
Ces prêts personnels, d'un montant de 300 euros à 3 000 euros, seront garantis à 50% par le Fonds de Cohésion Sociale et octroyés par le Crédit Mutuel, après instruction des dossiers par un travailleur social du CCAS en vue de favoriser l'insertion économique, sociale et professionnelle des personnes exclues de l'accès au prêt bancaire.
D'une manière générale, la précarité des familles s'est encore accrue ces dernières années, corollaire de la crise économique qui frappe lourdement la Martinique. Ce ne sont plus uniquement les bénéficiaires des minima sociaux qui font face à une tension budgétaire et un endettement croissant. Nombre de salariés doivent conjuguer pour faire face aux charges courantes. Le Maire Pierre Samot, Président du CCAS, s'est dit ravi de ce partenariat.
Il s'agit pour le CCASS, par la mise en place de ce dispositif, de favoriser l'émergence d'un projet de vie, de prévenir le surendettement des familles ou encore de transmettre des compétences relatives à la gestion du budget familial. Cette idée est à l'initiative de Juliette Agasseau, technicienne au CCAS. Elle travaille depuis deux ans avec le crédit mutuel du Lamentin à la concrétisation de ce projet. Deux ans de détermination et de rigueur pour un aboutissement fructueux...
Pour tout renseignement, le Centre Communal d'Action Sociale de la Ville du Lamentin répond au 0596-66-68-82.
Elles et ils ont dit...

Patricia Sinosa, directrice du CCAS

« J'ai un avis très positif sur la signature de cette convention dans le cadre du microcrédit. Ce sera un dispositif qui permettra aux personnes en difficulté de se prendre en main et de ne pas rester dans l'assistanat pour pouvoir sortir elles mêmes de leurs difficultés. Puisque l'argent qui leur sera prêté devra être remboursé... Dans un premier temps, ils doivent avoir un projet de vie bien défini. Ce qui veut dire qu'on ne va pas leur donner de l'argent comme cela et puis ce sera une somme qu'ils devront rembourser. Cela va les responsabiliser notamment pour gérer leur budget. Ce sera une manière pour eux de se prendre en main et se remettre eux-mêmes sur les rails pour sortir de leurs difficultés. Donc, c'est tout à notre honneur et en faveur de ces personnes que nous signons cette convention. »

Juliette Agasseau, conseillère en Economie Sociale et Familiale, initiatrice et responsable du projet

« Nous nous occupons de public en grande difficulté. Au travers des personnes que je reçois, je me suis aperçue qu'il y avait un certains nombres d'outils dont on pouvait faire appel au niveau du CCAS et des autres partenaires. Il manquait quelque chose... Le microcrédit personnel existait depuis plusieurs années sur le territoire national. Il me semblait important de pouvoir le proposer aux habitants du Lamentin, parce que c'est toujours un outil supplémentaire leur permettre de réaliser un projet d'insertion professionnelle ou personnel. Qu'il s'agisse de passer leur permis, de financer les réparations de leur voiture, une formation.... Le but est vraiment d'éviter qu'ils n'aggravent leur situation financière. Je souhaite que cet outil soit utilisé au maximum par les personnes, car c'est un outil intéressant. J'invite donc les lamentinois à venir se renseigner auprès du CCAS. »

Pierre Samot, Maire de la ville du Lamentin, Président du CCAS

« Constat a été fait au Lamentin de la précarité de certaines personnes qui se voient exclues du système bancaire et qui ont du mal à se faire financer. Cette convention, c'est une belle aventure et nous n'avons pas le droit d'échouer. Sa réussite dépendra du comportement de ceux qui demandent de l'aide. A eux de respecter les règles établies. Le CCAS devra faire preuve de pédagogie.

Alex Oroseman, représentant du Crédit Mutuel

« Je représente le président Monsieur Martial, empêché. Je suis heureux de cette signature et de ce partenariat. Je souhaite que cette convention soit fructueuse et réponde aux attentes des intéressés. »

Richard Curnier, directeur régional de la Caisse des Dépôts

« Même s'il y a les cocotiers, le soleil, la précarité est bien présente en Martinique. Beaucoup de personnes ne peuvent faire face aux dépenses de santé ou réaliser un projet de création d'entreprise... Malheureusement, ces personnes sont exclues du système bancaire, alors que parfois elles n'ont besoin que de 1 000 euros ou 2 000 euros. La Caisse des Dépôts a souhaité prendre part à ce projet aux côtés du Crédit Mutuel. Le Crédit Mutuel accordera le prêt et nous garantirons à 50 % l'emprunt souscrit. »

Ghislaine VROUST, Présidente Déléguée du CCAS

« Je salue cette belle initiative de l'équipe du CCAS. Elle se montrera à la hauteur. Bravo aux agents qui ont, une fois de plus, travaillé pour le bien être des lamentinois. »
Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009