www.mairie-lelamentin.com > « Lamentin en mouvement »…

Entrez un mot-clé
Rechercher

Vos demandes d'actes d'état civi

Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

Service public
 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

« Lamentin en mouvement »...

Quelques heures pour donner à la place Aliker un air de carnaval… Tel était le défi lancé et la performance sous forme de fresque réalisée par le plasticien lamentinois Romuald Sainte-Rose, accompagné de quelques jeunes, dans l’après-midi du vendredi 12 février dernier. Tout ceci juste avant que ne déboule la « Friday Night »…

On connaît le plasticien lamentinois Romuald Sainte-Rose pour avoir fait réalisé la fresque sur le thème du sport visible à Place d’Armes face à l’avenue Georges Gratiant. Il a également fait partie des artistes du projet artistique « l’art dans la ville » réunissant cinq artistes cubains et de quatre artistes martiniquais. Le résultat de leur travail, c’est cette fresque de 164 mètres de long sur 2,80 mètres de hauteur ayant pour cadre le mur Est du cimetière.

Depuis fin janvier, et afin de marquer l’ouverture du carnaval au Lamentin, il y a eu la pose des masques géants sur les balcons de l’ancien Hôtel de Ville et ceux de la rue principale Ernest André.


 

Née au bout de quatre heures

Le nouveau support était la création en quatre heures d’une fresque avec pour thème le carnaval sur la palissade de sécurité de 120 mètres apposée autour du chantier de la place André Aliker, à côté de l’église. Cette opération a été baptisée « Lamentin en mouvement »

Accompagné de Nicolas Mirabel et de quelques jeunes et passants volontaires, Romuald Sainte-Rose s’est emparé de ce nouvel espace de création.

C’était l’occasion à la fois de mettre le carnaval à l’honneur sous cette forme picturale, de donner un aspect festif au centre-ville (notamment les rues Ernest André et Schoelcher), mais également de sortir une fois de plus l’art des salles d’exposition pour le rendre accessible à tous, également dans sa phase de création. Un défi relevé puisque cette fresque sur le carnaval est née au bout au bout de quatre heures de travail. Juste avant de laisser la place aux orchestres de rues et aux carnavaliers pour la « Friday Night » organisée par Sa Ki Fêt Fêt.

Parmi les participants à cette performance, Paco « El Chiquito » est membre de l’association Jenn Douvan. Très impressionné par cette grande surface vierge mise à sa disposition, il a confié n’être pas habitué à ce type d’exercice. « Je me suis mis dans ma bulle, pour ne pas me laisser distraire par les passants et laisser libre court à ma créativité ! » Laurine, quant à elle, passait dans la rue avec sa mère quand elle s’est décidée à venir peindre un bonhomme aux couleurs du drapeau haïtien.

A noter que cette fresque restera visible pendant toute la durée des travaux de la Place André Aliker.

Plus d'images

Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009